La route de la vie

Construite de 1994 à 1999, la " Route de la Vie " Goris-Stépanakert longue de 79 km a désenclavé le Karabagh en le rattachant à l'Arménie.
Aujourd'hui, l'objectif du Fonds Arménien "Hayastan" est de permettre le développement économique et social des villes et villages situés au Karabagh en les désenclavant au moyen de la "Route dorsale" Nord/Sud, artère principale de la vie de la région, reliée à la « Route de la Vie ».

Cette route de 169 km a été achevée. Plus de 35 millions de dollars ont été consacrés en 6 ans à sa réalisation.

Les retombées positives de ces deux routes vitales pour le développement du Karabagh sont d'ores et déjà visibles sur le terrain :

  • Retour des réfugiés dans les villages,
  • Grand programme de reconstruction,
  • Création d'entreprises (agriculture, usines de parquets, production de vins et d'alcools, extraction d'or, d'argent et de cuivre, usine de pâtes, tailleries de diamants, fabrique de canalisations en PVC, horlogerie, tapis, développement du tourisme avec la construction de plusieurs hôtels, etc.)

Grâce à ces routes, les habitants du Karabagh revivent et ont engagé une nouvelle phase de leur développement.

Route de la vie