"Vous ne nous faites pas peur"

Vous ne nous faites pas peur

Ces mots - « vous ne nous faites pas peur » - qu'une main anonyme a tracés sur un mur, place de la République, à Paris, résument parfaitement notre position face aux odieux attentats perpétrés par les assassins de Daesh au cœur de Paris, dans la nuit du 13 novembre 2015.
Notre tristesse est immense. La France, notre pays, est meurtrie. La République est en deuil.
Cette barbarie, les Arméniens ne la connaissent que trop bien, malheureusement. Elle perpétue le geste criminel des bourreaux de 1915. Elle jette aujourd'hui sur les chemins de l'exil des dizaines de milliers d'Arméniens qui vivaient paisiblement en Syrie et en Irak. Et il n'est pas un jour où elle ne se manifeste dans le Caucase.
Des confins de l'Arménie et du Karabagh jusqu'aux rives de la Seine, c'est la même civilisation qui est prise pour cible. Celle qui prône l'amour de l'autre, le respect de la dignité humaine, la tolérance, la liberté.
L'Arménie et le Karabagh sont des avant-postes de cette civilisation. Il faut les soutenir. Ils sont au cœur de notre Phonéthon, au même titre que l'aide urgente qu'attendent les réfugiés de Syrie et d'Irak. C'est pourquoi, en accord avec Anne Hidalgo, maire de Paris, et Patrick Devedjian, député, président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, marraine et parrain du Phonéthon 2015, cette grande opération humanitaire est maintenue. Elle se déroulera cette semaine comme prévu, du 18 au 22 novembre.
Nous comptons sur vous. Soyez solidaires. Répondez « Oui » à l'appel de nos bénévoles. Pour enregistrer votre promesse de don, appelez le N° Azur 0 810 24 24 24 du Phonéthon ou rendez-vous sur notre site Internet : http://www2.fondsarmenien.org/Index.aspx.