Des panneaux solaires à la ferme de Lusadzor

Le Fonds Arménien de France est heureux d’annoncer la réalisation d’un projet d’énergie solaire en Arménie.C’est le président du Sigeif (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Ile-de-France), Jean-Jacques Guillet, qui a inauguré le 16 septembre 2017 les panneaux solaires qui couvrent depuis quelques mois le toit de la grande ferme d’élevage bovin de Lussadzor, dans le Tavush (Arménie). Le Sigeif a assuré la plus grande partie du financement du projet, en apportant 38 000 euros sur les 80 000 qui étaient nécessaires. Le conseil départemental des Hauts-de-Seine a, de son côté, donné 12 000 euros et François-Michel Lambert, député des Bouches-du-Rhône, ardent défenseur de l’environnement, 10 000 euros. Les 30 000 euros restants ont été assurés grâce aux dons recueillis lors du Phonéthon 2016 pour le projet agro-pastoral du Tavush.
Les installations réalisées comportent principalement 8 onduleurs et 96 panneaux photovoltaïques de 20 KW pour la production d’électricité, 16 panneaux thermiques couvrant tous les besoins en eau chaude de la ferme, un groupe électrogène de 70 KW, une cabine technique de 40 m2, des dispositifs de sécurité, etc. Les travaux ont été menés à bien par une entreprise locale, ArpiSolar, avec la participation de 9 jeunes apprentis venus des écoles professionnelles de Sévan et de Shoushi (EPYM), encadrés par leurs professeurs, dans le cadre d’une « formation en alternance » à la française.
Après avoir coupé le ruban rouge et goûté au pain et au sel (comme le veut la tradition) Jean-Jacques Guillet a dit son admiration devant l’œuvre accomplie et salué « l’efficacité » du Fonds Arménien de France. Le Sigeif est fier d’avoir participé à ce beau projet, a déclaré Jean-Jacques Guillet, également maire de Chaville. Il était accompagné de son épouse et du directeur général du Sigeif, Christophe Tampon-Lajarriette. La délégation française a été accueillie par le préfet du Tavush ainsi que les maires des villages de Khashtarak et Lussadzor, et celui de la ville de Sévan. Khashtarak, justement, va être équipé bientôt en installations solaires grâce aux 71 000 euros recueillis par le Fonds Arménien de France lors de son premier Crowdfunding.
Le Fonds Arménien de France a engagé un ambitieux programme d’énergie solaire. Ainsi, une partie importante des dons au prochain Phonethon, soit 400 à 500 000 euros, servira à lancer des installations d’énergie solaire en Artsakh.