Un stade de hand-ball à Stepanakert

Il y a une quinzaine d'années, les gouverneurs du Fonds Arménien, réunis à Erevan, décidaient d'accompagner la construction de la Route dorsale de l'Artsakh par des projets de développement régionaux qui incluaient des établissements scolaires, des centres médicaux, et toutes les infrastructures vitales (eau, gaz, électricité etc.).
Emmanuel de Labarre, directeur des études de la fédération Procos du commerce spécialisé et Michel Pazoumian, avons commencé ainsi à sillonner les régions de l'Artsakh. Chaque année, nous étudiions une région afin de détecter les priorités d'équipements qui rentreraient ensuite dans le projet annuel du Phonéthon et du Téléthon du Fonds Arménien. C'est à cette occasion qu'Emmanuel a découvert la région de Martouni dans l'est de l'Artsakh avec ses magnifiques collines et ses vignobles. C'est aussi à ce moment que nous avons commencé à étudier le potentiel de la région du Tavush en Arménie, ce qui allait nous permettre en 2008 d'élaborer le projet de développement agro-pastoral soutenu par le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine et qui fête ses 10 ans cette année.

Stade

Dès 2004, au retour de nos missions, nous sensibilisions nos amis dirigeants des enseignes de notre fédération aux besoins de cette région doublement enclavée. L'élan de solidarité s'est très vite exprimé à travers les dizaines de dons des enseignes, plus nombreux chaque année.

Stade 2

Emmanuel de Labarre, notre précieux collaborateur et ami, est malheureusement décédé en 2009. Les dirigeants de Procos ont souhaité lui rendre hommage en lui dédiant un équipement pour une maternelle et un
mini stade accolé à l'école du village de Guze Tchartar, respectivement inaugurés en 2011 et 2014. Ce village se trouve dans la région de Martouni qu'Emmanuel avait tant aimée.

Depuis, Jean-Michel Grunberg, président de l'enseigne « La Grande Récré » et son adjoint Franck Mathais ainsi que des dizaines d'autres dirigeants d'enseignes et des promoteurs amis, participent chaque année à la collecte du Phonéthon. Et le 30 mai dernier, nous avons assisté à l'inauguration du stade de handball construit grâce aux dons de ces enseignes de France en présence du président de l'Assemblée Nationale de l'Artsakh Achot Ghoulian et de la ministre de l'Éducation Nationale, Nariné Aghabalian. Celle-ci a souligné, lors de son discours, l'amitié sincère qui perdure entre la France et l'Artsakh permettant de développer nombre de projets utiles à son peuple.

Stade 4


Situé en plein coeur de Stépanakert, à proximité des écoles et universités (3000 élèves), ce stade aux normes internationales devrait permettre le développement de ce sport dans cette République. Moment d'émotion pour mon ami avocat et donateur au Fonds, Gilles Hittinger-Roux, dont c'était le troisième déplacement en Artsakh, au moment de couper avec moi le ruban inaugural. De son côté, le président de l'Artsakh, Bako Sahakian, a rendu hommage à la Fédération Procos, aux enseignes adhérentes et à leurs amis, pour l'attachement qu'ils montrent depuis tant d'années à son pays, en faisant remettre une médaille à Gilles Hittinger Roux. Le match inaugural a opposé l'équipe locale avec une équipe française formée de jeunes de Marseille, Lyon et Paris, entraînés par Patrick Otamian.

Depuis quinze ans, ces dirigeants d'entreprises françaises saluent l'énergie du peuple arménien et souhaitent participer à la reconstruction du pays en renouvelant leurs dons chaque année.
Qu'ils en soient chaleureusement remerciés.