Energie solaire pour le Lori – projet pilote

La Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur a attribué au Fonds Arménien de France une subvention de 40K€ pour la réalisation du projet « Energie solaire pour le Lori – projet pilote ».

 

Le projet « énergie solaire pour le Lori – projet pilote » (ESL pilote) s’inscrit dans le cadre d’« Energie solaire en Arménie », programme lancé en 2016 par le Fonds arménien de France pour améliorer les conditions de vie dans les villages et les communes de taille moyenne et favoriser leur développement en utilisant l’énergie solaire.
ESL pilote répond à un appel à projet organisé dans le cadre de « Méditerranée du Futur », une initiative de la Région Sud PACA ayant notamment pour ambition d’impulser et de contribuer aux dynamiques visant à préserver et améliorer l’environnement. Bien que n’étant pas un pays riverain de la « Mare nostrum », l’Arménie est incluse dans le périmètre de ce programme du fait de sa proximité avec le monde méditerranéen.
Le lancement de la coopération entre la Région Sud PACA et le Lori a été le catalyseur pour initier ESL pilote avec cette région d’Arménie.

 

Le projet

Le projet est composé de trois parties :
  • Réalisation des études techniques pour l’équipement en panneaux photovoltaïques de 59 structures publiques du Lori (à Vanadzor) (mairie, écoles, centres culturels, théâtre, etc.).
  • Acquisition des panneaux, installation, suivi et contrôle, pour 5 structures publiques (4 maternelles et 1 école)
  • Projet pédagogique de sensibilisation au développement durable pour 36 écoles de Vanadzor et d’Alaverdi.
Le coût du projet est de 49 770€.
L’assemblée régionale a attribué le 26 juin une subvention de 39 816€ au Fonds arménien de France pour la réalisation d’ESL pilote qui se veut être la première étape d’un projet plus vaste « énergie solaire pour le Lori » (ESL) couvrant potentiellement la totalité du territoire du Lori (420 bâtiments publics à équiper de panneaux photovoltaïques).
Le Fonds Arménien de France finance quant à lui l’essentiel de l’acquisition des panneaux solaires (9K€).
La maîtrise d’œuvre est assurée par le Fonds arménien Hayasdan (Fonds Arménien d’Arménie), en concertation avec le Fonds arménien de France.

 

Les objectifs

Les objectifs d’ESL pilote sont économiques, sociaux et environnementaux.
  • Assurer en majeure partie la fourniture d’électricité des structures publiques équipées de panneaux photovoltaïques pendant au moins 20 ans
  • Générer des revenus supplémentaires permettant de couvrir les dépenses en électricité non couvertes des structures équipées de panneaux (vente de l’électricité non consommée)
  • Limiter la déforestation en évitant la coupe du bois pour les usages domestiques
  • Développer la production d’énergie solaire en Arménie, contribuer à un bouquet énergétique diversifié
  • Développer la filière solaire du pays
  • Contribuer à la formation en alternance d’apprentis d’un collège technique local qui participeront à l’installation des panneaux dans le cadre de leur formation en alternance
  • Sensibiliser les élèves des écoles aux problématiques du développement durable et leur enseigner les bonnes pratiques du quotidien dans ce domaine.

 

Des panneaux solaires pour 5 structures publiques

L’école Hovhannes Toumanyan de Vanadzor sera dotée de panneaux photovoltaïques (pour une puissance de 5kW). Elle est la seule du Lori qui enseigne le français comme première langue étrangère (le français y est enseigné de la seconde classe à la terminale, à l’instar du russe).
Quatre écoles maternelles seront équipées de panneaux solaires thermiques (2 panneaux avec réservoir de 250l par école). La ville de Vanadzor participera à hauteur de 20% (environ 1000€) au coût de l’investissement de ces 4 écoles.

 

Education des enfants au développement durable

 

Installer des panneaux solaires, c’est bien, faire comprendre aussi le sens de ce geste, c’est mieux. ESL pilote comprend une partie pédagogique de sensibilisation au développement durable destinée aux écoliers des 22 écoles de Vanadzor (chef-lieu du Lori) et des 14 écoles d’Alaverdi (où la Région Sud PACA a déjà mené un projet de coopération). Cette partie est d’autant plus importante que l'éducation au développement durable ne figure pas dans les programmes scolaires en Arménie.
Ce projet sera mis en œuvre par la fondation humanitaire arméno-suisse KASA implantée en Arménie depuis plus de 20 ans.
La tranche d’âge visée est celle des 10 à 14 ans. Elle sera affinée par KASA, en concertation avec le ministère de l’Education nationale d’Arménie, pour définir le niveau de classe le plus adapté.
Le projet pédagogique est destiné d’abord aux enseignants, l’idée étant de former des formateurs afin que ceux-ci transmettent leurs savoirs pendant plusieurs années scolaires aux enfants.
Le projet pédagogique comprendra :
  • Une formation en présentielle pour les enseignants
  • Une plateforme e-learning sur laquelle les enseignants seront formés pendant plusieurs semaines
  • Un jeu éducatif et une animation comprenant notamment l’enseignement de « gestes verts » afin de mettre en pratique les principes enseignés de développement durable.
Ce projet est financé intégralement par la Région Sud PACA. Sa réalisation est prévue pour l’année scolaire 2019 - 2020.
« L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde ». Nelson Mandela