Qui sommes-nous ?

Né en 1993, et affilié au Fonds Hayastan, qui est basé en Arménie, le Fonds Arménien de France a pour vocation de construire et rénover des infrastructures indispensables au développement socio-économique de l'Arménie et du Karabagh

Les projets du Fonds Arménien sont réalisés par des entreprises locales et visent aussi par ce biais à créer des emplois. Le Fonds Arménien de France est une association humanitaire unitaire et apolitique. Par le nombre de ses membres et de ses contributeurs (environ 20 000 foyers et professionnels en France), elle est représentative de la Diaspora Arménienne en France. En outre, le Fonds Arménien de France travaille étroitement avec des collectivités françaises : villes, départements, régions, ainsi qu'avec des parlementaires qui le soutiennent financièrement et font appel à ses compétences pour mener à bien des réalisations sur le terrain, répondant à leurs exigences.

Membres principaux du Bureau national du Fonds Arménien de France :

PIERRE9
Bédros Terzian
Président national

Mr Pazoumian-119
Michel Pazoumian

Vice-président national délégué

Nicole 2
Nicole Minassian
Présidente de la Région Centre

Levon
Lévon Djolakian
Président de la Région Sud

Christophe
Christophe Dossikian
Président de la Région Nord

Kevorkian
Raymond Kévorkian

Secrétaire national

Lilian
Lilian Chukurian
Trésorière nationale

Le Fonds Arménien de France compte aujourd'hui 308 membres répartis sur toute la France.

Historique

Au début, il fallait répondre au plus pressé. Ainsi, le Fonds Arménien Hayastan a participé activement à la construction et à la réhabilitation de logements, d'écoles, d'hôpitaux et d'infrastructures dans l'ensemble de l'Arménie et plus particulièrement dans les régions Nord du Shirak et du Lori, sinistrées lors du séisme du 7 décembre 1988.

Contrairement à l'Arménie (un Etat indépendant reconnu sur le plan international), le Karabagh ne bénéficie pas de fonds d'aide internationaux. Pourtant, la guerre n'y a épargné pratiquement aucun village et aucune ville. En outre, pendant la domination soviétique, l'Azerbaïdjan a laissé le Karabagh dans un état de sous-développement total, sans même une route le reliant à l'Arménie. Dès la fin des hostilités en mai 1994, le Fonds Arménien Hayastan a donc décidé de consacrer les 2/3 de ses investissements à cette région pour lui permettre de panser ses blessures et se développer

Son action consiste à construire ou rénover les réseaux électriques, les canalisations d'eau, percer des routes, bâtir des ponts, construire des logements sociaux, des écoles, des hôpitaux, etc. Le Fonds Arménien Hayastan collecte également des dons pour le versement de pensions alimentaires aux orphelins d'Arménie et du Karabagh qui étaient plus de 8000 au sortir de la guerre.

Nos réalisations

En 20 ans, le Fonds Arménien a réalisé plus de 650 projets pour 240 millions de dollars, ce qui représenterait aujourd'hui la valeur de 415 millions de dollars. ces réalisations font partie intégrante du paysage social et économique de l'Arménie et du Karabagh :

  • 424 logements sociaux, pour plus de 970 familles;
  • 476 km de routes;
  • 517 km de canalisations d'eau potable;
  • 334 écoles construites, rénovées ou meublées;
  • 70 hôpitaux et dispensaires;
  • 53 centres sportifs et culturel;
  • 70 km de lignes électriques;
  • 144 km de gazoduc;
  • opération "Hiver 1993/94" : assistance à la survie de populations soumises au blocus;
  • rénovation de nombreux ponts;
  • installation de réseaux de télécommunications et d'Internet;
  • distribution de machines agricoles, de semences, de bovis et de carburant aux agriculteurs;
  • mobilier scolaire (bancs, laboratoires, ordinateurs) pour plus de 30 000 écoliers;
  • soutien à des chercheurs, étudiants, écrivains et artistes (85 projets);
  • pensions alimentaires versées chaque mois à plus de 8 000 orphelins de la guerre 1991-94.
  • construction de canaux d'irrigation;
  • projet de développement agropastoral de la région du Tavush en partenariat avec le Conseil général du 92;
  • soutien aux écoles arméniennes de France (pour plus de 564 000 € à ce jour)

Depuis 1992, le Fonds Arménien mondial Hayastan a réalisé des centaines de projets en Arménie et au Karabagh, pour plus de 240 millions de dollars.